Expositions

 10e Prix Jeune Création
   - Garance ALVES
   - Florinda DANIEL
   - Gaël DARRAS
   - Leah DESMOUSSEAUX
   - Lorraine DRUON
   - Fanny GICQUEL
   - Benjamin JUST
   - Gauthier KRIAA
   - Hang LU
   - Rachel MONOSOV
   - Estelle CHRETIEN
 MMM de G. Wambaugh
 Autour des expositions
 À venir . L'Atelier Blanc
 À venir . Moulin des Arts
 Archives
 

Actualités

Gael DARRAS

 

Né en 1990
Vit et travaille à Nantes
Représenté par la Galerie Robet Dantec (Belfort)
Diplômé de l’École des Beaux-Arts de Nantes

 

ASADA

#Gael DARRAS

 

Gaël DARRAS, Asada, Aquarelle, 240 cm x 220 cm, 2020 - Courtesy Galerie Robet Dantec (Belfort)

 

« Directement inspirée de mon étude de la géométrie sacrée et de ses capacités d’harmonisation, ASADA, cette grande peinture monochrome, première d’une série au nombre non défini, est fondée sur une grille aux proportions dorées sur laquelle est inlassablement répété le motif de la brique afin d’ouvrir un espace de vibration et de contemplation. Je vois dans ce lent travail de composition picturale une analogie directe avec celui du tissage, qui proposent tous deux une métaphore du temps à l’œuvre et de la mystérieuse trame du vivant. »
Gaël Darras.


« Les aquarelles de Gaël Darras puisent leurs fondements dans l’imagerie du dessin d’architecture et dans les traditions ancestrales liées au tracé géométrique. À travers l’étude des savoirs compagnonniques, des symboles et des sciences ésotériques, et par son intérêt pour les vestiges archéologiques et mythologiques, il cherche à regrouper la mémoire de connaissances autrefois adressées aux initiés. A l’heure où l’information se dématérialise, s’accumule, s’accélèrent en un flux ininterrompu tout en subissant une forme de dégradation due au phénomène d’instantanéité caractéristique de notre monde contemporain, Gaël Darras est en quête des soubassements invisibles qui font l’intelligence de l’image et du bâti.
Lentement, à l’aide des nombres et des proportions dorées, il élabore des espaces de vibration faits de fragments d’architectures dédiés à la contemplation. Au centre de son esthétique : le motif de la brique. Inlassablement répétée sur la feuille la brique opère telle une monade qui compose le macrocosme de l’image — telle une ôde à la relation complexe et mystérieuse qui lie l’humain à son environnement. Quid aujourd’hui de l’avenir de cette relation ? »
Léah Desmousseaux

 

+ Site personnel de Gaël Darras
+ Gaël Darras représenté par la Galerie Robet-Dantec (Belfort)

- Accueil - Poussez la porte - Expositions - Actions - Revue de presse - Liens - Nous soutenir - English, push the door - Plan du site / Téléchargements -
création de site internet - hébergement : base2prod